Me revoila de retour à Guangzhou, après quelques jours autour de la ville à travers les campagnes.

J'avais expliqué que nous n'étions pas allé à Guilin et Yangshuo avec Yanwen. Donc je suis parti avec un collègue et sa famille... au Nord de Guangzhou ( environ 300 km).

Mon collègue étant photographe, ce fut l'occasion pour moi d'en apprendre un peu plus pour éviter de faire des photos de "me*de", et puis c'était aussi l'occasion de sortir de la ville et du bruit.

Nous sommes partis avec sa voiture, et dès la sortie de la ville, j'ai vu que mon collègue était un "chasseur" de photo. Hop, on traverse le pont et il dit à sa femme "Regarde ses bâteaux là-bas, il y a de quoi faire de belles photos". ce fut l'occasion de sortir tout le matériel           ( trépied, appareil photo, filtre, tripod, drone dont il ne s'est pas servi là)....et moi avec mon pauvre Iphone j'ai essayé de voir ce que je pouvais faire avec les conseils qu'il me donnait :

IMG_2153

IMG_2156

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous avons poursuivi notre route vers le nord. Sa femme nous a amené vers des zones "montagneuses" ( dans le style de Yangshuo), c'est à dire des sortes de grosses bosses qui sortent de terre, au milieu desquelles se trouvent de nombreux champs et rizières.

IMG_2185

IMG_2202

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes dans la campagne chinoise, on ne se gêne pas pour marcher entre les champs, s'installer pour les photos.

 

IMG_2228

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement nous sommes arrivés au point de sites numéro 1, dont je ne pourrai vous dire le nom car je ne le connais pas.

IMG_2236

 

IMG_2272

 

IMG_2278

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2285

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit d'un caverne aménagée pour des promenades de touristes à pied ou en bateau.

Nous avons donc suivi le petit pont en bois autour de la rivière qui passe à l'intérieur. La caverne n'est pas très grande : en 20 minutes on peut traverser tout le site ( même le chemin qui longe la rivière à l'extérieur). Ceci dit nous y sommes restés plus longtemps pour pouvoir faire les photos et pour que mon collègue fasse voler son drone à l'intérieur.....et puis également pour se faire photographier par et avec des chinois(e)s qui était étonné(e)s de voir des étrangers ici ( nous étions les seuls) et surtout qui connaissent quelques mots de chinois ( ça les étonne toujours et ils aiment bien).

 

Nous avons ensuite passé une nuit chez l'habitant ( qui a aménagé les pièces de chez lui en petits appartements). Puis le lendemain nous sommes repartis pour le points de site 2 et l'hôtel/restaurant qui allé avec, puisqu'il était à 100m.

Cette fois l'objectif était un petit pont au milieu des montagnes, et tout un paysages de champs et de rizières.

IMG_2291

IMG_2308

 

 

 

 

 

 

 

Là encore nous fûmes la surprise du jour car les touristes ne viennent pas là....sauf, sauf.... un groupe d'étudiants d'une école internationale de Canton, dirigé notamment par un des parents de notre école. Ce fut alors une grande surprise de se retrouver là.

IMG_2338

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dans la même journée, nous nous sommes rendus dans une petite caverne qui était le passage obligé pour un merveilleux paysage que je vous laisse découvrir....

 

 

 

IMG_2355

IMG_2430

 

 

IMG_2424"L'entrée" de la caverne en gros plan puis vue de l'intérieur.

 

 

 

 

Puis la "sortie" ( ça dépend le sens) qui laisse place à ce paysage ( prise en panoramique avec mon Iphone).....

 

 

IMG_2434

 Puis nous avons passé la soirée et le lendemain matin à prendre des photos autour de l'hôtel, qui était des petites chambres au bord d'un lac.

IMG_2451

IMG_2461

IMG_2507

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du voyage :

IMG_2568

IMG_2553

 

 

 

 

 

Escortés par la police et au poste !!

 

Voici le récit de cette aventure : pour la fin du voyage, le dernier jour, la femme de mon collègue nous avait trouvé un logement sympa : des petites cabanes dans la campagne. Après avoir laissé nos affaires, nous organisons la viste en bâteau d'un petit lac et d'une rivière. Pour cela, il faut être accompagné d'une personne locale, ce que les propriétaires de l'hôtel nous trouvent facilement. 

Plusieurs personnes sont du voyage, notamment des couples de chinois. L'accompagnateur monte dans notre voiture, nous fait passer la barrière du site et nous guide jusqu'à "l'embarcadère". Il nous propose auparavant d'aller visiter un barrage juste à côté.

Nous nous rendons au barrage où l'on voit plusieurs autres touristes chinois prenant des photos,.... nous en faisons de même et mon collègue en profite pour sortir son drone. Lorsque nous partons un garde en treillis sort de son fouret en nous criant dessus, mais les gens ne s'arrêtent pas, nous de même.

Nous revenons donc à "l'embarcadère"( en fait la rivière à cette époque de l'année est descendue donc l'embarcadère est plutôt un ban de terre et le bateau une sorte de peniche où ils installent des chaises en plastique).

Nous commençons notre croisière sur la rivière. Puis nous accostons là où il ne nous est plus permis d'aller en bâteau, faute d'eau. Le paysage est super et propice à faire quelques photos et faire voler le drone. Nous faisons une promenade tant bien que mal en claquettes car il faut franchir la rivière en plusieurs points, mais pas à guet....donc nous y perdons plusieurs claquettes ce qui ne facilite pas l'avancée.

Puis nous repartons lorsque tout le monde à bien profité du paysage. Sur le chemin du retour le "capitaine"/local du bâteau reçoit un appel et stoppe le bâteau. Il nous précise à tous que l'on ne devait pas faire de photos autour du barrage, ce qui nous étonne tous car il n'y avait pas d'indication et nous n'étions pas les seuls. Il précise particulièrement à mon colllègue que les autorités ne sont pas contentes du vol du drone autour du barrage et qu'ils veulent que l'on efface les photos. Le temps d'arrivée au point de départ, où nous attendais, un sous-officier en moto, mon collègue donne la carte SD du drone à sa femme qui la met dans son sac.

Arrivé sur la terre ferme, nous faisons le chemin jusqu'à la voiture à pied, le policier prend les filles de mon collègues sur sa moto pour leur éviter la marche ( je me dis "ils sont cools").

Nous le suivons ensuite en voiture jusqu'à la barrière que nous avions franchie où les gardes nous attendaient et ils nous servent du thé ( je me dit encore "ils sont cools")....Mon collègue avait l'habitude, il leur donne son permis de conduire chinois en guise de pièce d'identité. Je vois également un couple qui était avec nous entrer dnas le poste de police pour la même raison. De mon côté, je précise ( par le biais de la femme de mon collègue) que mon passeport est à l'hôtel. Ils nous ré-expliquent que les photos et films sont interdits. Puis en même temps qu'ils nous disent que ce n'est pas très grave, ils nous informent que l'on doit se rendre au poste principal de la ville et qu'ils vont prendre en charge l'affaire. Là, mon collègue me dit que s'ils changent de personne c'est que c'est plus grave que ce qu'ils disent. Pour nous rendre donc au poste principal (photo), nous nous faisons escorter par une voiture et une moto. Sur ce chemin nous décidons de supprimer les photos que nous avions prises.

Au poste principal, nous sommes à nouveau bien reçus, l'officier nous demande ce que l'on veut manger et revient avec les plats. Pendant que nous mangions, la femme de mon collègue parle avec l'officier en chef...puis il nous explique encore une fois que ce n'est pas à lui de prendre en charge l'affaire, mais à un autre bureau ( Mon collègue commence à me dire que ça ne sent pas bon). Le nouvel officier arrive pendant notre repas, et nous montrons nos téléphones pour montrer que nous n'avons pas les photos de ce dont ils parlent ( en sachant qu'ils n'ont pas regardé dans le dossier des fichiers supprimés, les cons !!). Puis un plus jeune veut voir le drone, mon collègue lui montre et lui explique que c'est directement relié au téléphone ( alors qu'il y a l'encoche de la carte SD vide). Finalement, n'ayant pas de preuve, ils nous photocopient nos passeport au cas où nous revenions, puis ils nous laissent partir. 

Sur le chemin du retour, la femme de mon collègue nous explique qu'ils nous demandaient 5000 kuai à mon collègue et à moi pour ne pas continuer les investigations...mais n'ayant pas trouvé de photos, ils nous ont laissés partir ( nous avions demandé une escorte pour rentrer à l'hôtel bien sur !) en nous ayant payé le poulet grillé !!!

Et maintenant je vous dévoile les objets du délit ( pour ma part) :

 

IMG_2523

 

IMG_2531

 

IMG_2526

 

IMG_2552

 

IMG_2543

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A notre départ pour rentrer, le parent que nous avions retrouvé sur le second lieu nous avez envoyé un lien su un article expliquant que les autorités pouvaient expulser et mettre une amende de 500 000 kuai aux personne soupçonnées d'espionnage notamment géologique. ( par exemple un japonnais s'était fait retirer son drone, tout son matériel et le résultat de ses recherches et expulser)...

Mais comme je l'ai dit au début : je suis bien rentrée à Guangzhou !